Publié par Cyril

Voici la Déclaration lu en réunion par notre Représentant Syndical au Comité Social et Economique Central:

"Lors des dernières Négociations Annuelles Obligatoires, la délégation FO vous avait sollicité afin d’intégrer une clause de revoyure dans les accords salariaux au cas où l’inflation venait à augmenter de façon significative.

Vous aviez refusé cette demande.

Nous avons malgré cela signé l’accord NAO prévoyant une enveloppe d’augmentation de 2,5% de la masse salariale dans l’intérêt de nos collègues.

Certes nous avons eu de bons résultats concernant l’intéressement et participation sur l’exercice 2021 grâce à l’Accord que nous avions négocié et signé en juin 2021.

Nous avions pris bonne note de la reconnaissance de la Direction a l’engagement de tous les salariés en décidant d’y ajouter un complément d’intéressement améliorant substantiellement les sommes distribuées.

Nous avons aussi apprécié la « prime Macron » que le Groupe a versé en fin d’année 2021 suite à nos demandes répétées.

Aujourd’hui, chacun de nous peut faire le constat de l’explosion du coût de la vie, et nous sommes interpellés chaque jour dans les différents sites sur la difficulté que rencontrent les salariés à boucler les fins de mois.

L’INSEE prévoit un pic d’inflation à 7 % en septembre et une moyenne annuelle sur 2022 de 5,5%.

Il est temps d’agir car la crise géopolitique que nous traversons ne fait qu’aggraver la situation. D’ailleurs, depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, de nombreuses entreprises, alors même qu’elles avaient déjà octroyé des mesures collectives et des PEPA plus conséquentes que ce que vous avez décidé d’attribuer, ont rouvert les négociations pour tenir compte, entre autres, du contexte inflationniste.

Dans ce contexte particulier, la FGTA FO attend de votre part des signes Forts.

Vous n’êtes pas sans savoir que les effets de cette situation n’ont pas les même impacts.

Aussi afin de rétablir une relative équité, nous revendiquons de nouveau la mise en place d’une prime transport pour nos collègues en usine 3/8 et Week-end qui sont obligés d’utiliser leur véhicule (et encourager au co-voiturage) pour se rendre au travail, alors que pour les autres populations, il y a la mise en place du Télétravail, l’utilisation de leur véhicule de service, le remboursement d’une part du forfait transport en commun…

De plus lors de la réunion de Comité Social et Economique Central de ce jour, une plaie reste ouverte concernant l’application que vous faite sur les rémunérations OETAM concernant « l’écart Paris/Province ». Nous vous demandons de nouveau comme en 2008 la mise en place d’une commission pour faire le point et expliquer quelle règle de calcul vous appliquez.

Concernant les Accords dernièrement Négociés et Signés au niveau des Etablissements, il apparait là aussi des disparités et déséquilibre entre les salariés qui composent la force Vive de l’entreprise que nous devrions évoquer.

Mais plus grave certains déséquilibres la hiérarchie de nos Accords et rajoutent de l’incertitude et du mal Être. J’oserais même dire du désengagement.

Nous ne serions vous rappeler l’impérieuse nécessité de mettre en place une Classification actualisée et compréhensible servant de repère et donnant un cadre claire pour attirer de nouveau talent.

Mais aussi d’entamer rapidement une réunion avec les Organisations Syndicales concernant un point sur notre Accord CSE en vue des élections Professionnels de l’année prochaine.

Enfin riche de l’application de l’Accord GPEC que le FGTA FO a signé en 2021 et qui rencontre un franc succès notamment au Commercial, nous vous demandons une réunion en septembre pour entamer les réflexions de la suite à donner à cet accord qui s’éteindra en juillet 2023.

Vous le savez aussi, notre Accord QVT, l’une des pierres angulaires de notre tissu social sera lui aussi à renégocier.

Compte tenu de tous ces éléments, pour la FGTA FO Coca-Cola Europacific France qui s’inscrit dans une volonté de dialogue franc et de Négociation dans l’intérêt des salariés et de l’entreprise, nous vous souhaitons de bon Congés d’été."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article