Publié par Cyril

Lorsque The Coca-Cola Company (TCCC) a pris la parole à la conférence mondiale des consommateurs de la Deutsche Bank à Paris le 13 juin 2018, l'UITA et les affiliés français FGTA-FO et FGA-CFDT avec certains membres de Coca-Cola manifestaient devant le lieu de la conférence. Les manifestants étaient là pour dénoncer les violations des droits de l'homme que la société permet d'accumuler dans le système Coca-Cola. Les manifestants ont fait valoir que Coca-Cola devenait un délinquant en série.

 

Bien que TCCC ait été informé à plusieurs reprises des violations de droits en cours en Haïti, en Indonésie, en Irlande, aux Philippines et aux États-Unis, la société n'a pris aucune mesure significative pour remédier aux abus.

 

Les milliers de travailleurs de Coca-Cola dans le monde représentés par des affiliés de l'UITA demandent à The Coca-Cola Company de remédier au nombre croissant de violations des droits humains dans le système Coca-Cola.

 

Les représentants de TCCC à la conférence ont été confrontés aux échecs de la société par un représentant de l'UITA dans la salle de conférence et ont convenu qu'ils transmettraient le message fort de cette action de protestation au PDG de l'entreprise. Ils ont parfaitement compris que l'UITA n'arrêtera pas ses campagnes tant que les violations des droits de l'homme ne seront pas corrigées.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article