Publié par Cyril

Retour de la 4ème réunion de Négociation du PSE

 

Les rapports des experts ont été rendus.

Nous avons demandé à la DIRECCTE (Ministère du Travail) d’obliger la direction à nous communiquer les chiffres de 2017 pour montrer que Coca-Cola gagne de l’argent et n’a donc aucune raison de licencier.

Elle a répondu non.

 

Nous rappelons que c’est la DIRECCTE qui décide si le plan se fait ou pas.

C’est un signe qu’elle va accepter le plan même si on aurai pu améliorer son contenu.

 

C’est pourquoi la FGTA-FO a décidé tout à fait logiquement de tenter d’améliorer ce contenu.

 

Pour se faire, la FGTA-FO a fait la proposition ci-jointe sous forme de déclaration lors de la réunion du 8 février 2018.

 

Nous attendons sa réponse et dans le cas où elle est positive nous vous informerons des possibilités offertes et de la manière d’en profiter.

 

Dorénavant nous pouvons étudier chaque cas particulier.

Contactez nous pour bâtir une solution personnalisée.                        …/…

 

Déclaration :

« Nous sommes ici pour négocier et conclure un accord.

Pas à n’importe quel prix.

Les instances doivent être respectées et les dates de rendue d’avis sont incohérentes par rapport au processus globale.

C’est pourquoi si la direction accepte de discuter sur le nombre de suppression de postes notamment par rapport aux incohérences des organisations cible.

De discuter du suivi par les Organisations Syndicales des modifications de postes.

De s'engager à ce qu’une partie des postes créés soit réservée aux salariés de CCEP.

De discuter du nombre et des conditions de reclassement.

Si la Direction accepte de mettre en place et de promouvoir un plan de départ volontaire sur le périmètre global de CCEP France.

Si un plan de pré-retraites pour permettre à nos anciens qui le souhaitent de devancer leur départ significativement est instauré et promu.

La liste n’étant  pas exhaustive.

Nous pourrions alors dans des délais raisonnables être en mesure de faire le travail d'enquête de terrain pour tenter de faire aboutir le choix de chacun.

La signature d’un accord de méthode permettant de nous donner du temps parait inévitable.

Ces conditions réunies permettront d’aboutir à un accord qui tendra vers l’absence totale de licenciement contraint. »

 

Votre équipe FGTA-FO.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article