Publié par Hervé

 POURQUOI FORCE OUVRIERE NE PEUT PAS ACCEPTER LE PRINCIPE DE PRISE DE CONGE MIS EN PLACE PAR L'EMPLOYEUR?

 

 

L'employeur nous informe que les effectifs des équipes permettent de gérer les congés et les arrêts maladie il ajoute que tout cela à un coût. Il faut reconnaître que ça lui a permis d'obtenir, la classe A MRP2, la certification iso 9002, TCCQS et d'atteindre 90% d'efficacité mécanique.
Si on veut le but, il faut s'en donner les moyens!!!
Si j'ai besoin d'un jour ou d'une semaine de congé, je ne devrais normalement pas attendre la veille du jour demandé pour savoir si mon congé est accepté. Si mon congé est refusé sous prétexte que le planning de production a changé, cela ne fera qu'envenimer le climat social, au risque d'augmenter le nombre d'arrêts maladie.
L'employeur affirme qu'il y a moins de 10% de congés refusés, il s'engage envers les syndicats en réunion suivi ARTT,qu'il informera les responsables qu'un double des feuilles de congés doit être remis aux salariés. Certains responsables ne remettent pas le double de feuilles de congé, car par principe ils n'ont jamais travaillé de cette façon. Alors si ce sont les mêmes responsables qui remontent les feuilles de congé à la direction, on a légitimement le droit de douter que moins de 10% de congés soient refusés.
Si je dois m'organiser avec les salariés travaillant dans ma zone pour poser congé, et que ce congé est refusé parce 5 personnes sont absentes dans l'équipe, c'est qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.
En conclusion, les salariés veulent simplement poser leurs congés, selon leurs préférences (vacances scolaires, week-end) et avoir les effectifs nécessaires pour travailler.

 

       Dépôt CCP: 30-novembre-2000   
       Responsable de publication: Hervé CUVELIER   
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article