Publié par Augustin

Depuis Mars dernier, la direction de Coca-Cola a mis en place un plan d'action pour répondre aux revendications légitimes qui ont été transmises lors du débrayage de deux heures que nous avons fait ensemble. Du chemin reste à faire avant d'arriver aux 100 jours et notamment sur :

  • La paie: encore trop d'erreurs, les tickets sont ouverts, HERE les ferme sans raisons et sans retours. C'est au salarié de traquer les erreurs alors que ne nous sommes pas des spécialistes…
  • PPP: encore trop de bidouillages et un manque de clarté sur le rôle de chacun ainsi que son domaine d'action…
  • Nos outils de travail: changement et intervention trop long et répétitive qui oblige encore aujourd'hui des salariés à travailler tous les jours en mode dégradé.

Au-delà des 100 jours, ce plan devra continuer à produire ses effets.

Si Coca-Cola veut des salariés engagés, il doit restaurer la confiance.

La confiance ne se décrète pas. Elle se construit quand les salariés de l'entreprise se sentent bien dans leur poste et surtout respectés.

A ce jour, l'employeur à débuté la phase d'information/consultation sur le plan directeur pour l'usine et l'organisation de celle-ci. La consultation continue et nous avons fait savoir à l’employeur que nous devions tirer tous les enseignements du PPP… à suivre

Nous restons attentif à la finalisation de ce plan et plus que jamais engagé dans la défense des intérêts des salariés.

 

Vos élus Force Ouvrière de l'Etablissement de Clamart à votre service.

Le 14 mai 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article