Publié par Sébastien

cerisesLa Direction, forcée par un mouvement de mécontentement très largement suivi par les salariés de Coca Cola Production (CCP) ce vendredi 11 janvier 2013 ayant pour cause les propositions NAO insuffisantes, a déclenché une nouvelle réunion.

 

Sur le fait que du côté de Coca Cola Entreprise (CCE), FO est signataire d’un accord ne conditionne en rien les positions et les avancées spécifiques de Force Ouvrière chez CCP.

 

Tant que CCP existera en tant qu’entité juridique et versera 7 % son chiffre d’affaire à son actionnaire principal, FO restera libre de négociés pour CCP en toute indépendance

 

En effet, le système chez CCE en ce qui concerne chèques vacances et enveloppe d’augmentation individuelle existe depuis de nombreuses années et les négociations sur ces sujets ne mettent pas en périls leurs acquis contrairement à nous chez CCP.

 

Rappelons simplement pour justifier les revendications des salariés, que nos acquis sont mis à mal et que nos dirigeants se remplissent les poches à l’image de notre actionnaire (+6,5 % en 2012 soit 39 millions d’€).

 

Pour Force Ouvrière plusieurs points essentiels sont à préciser par la Direction pour entrevoir une acceptation possible de cet accord par une majorité des salariés.

  • Par rapport l’AG de 1,2 % proposée qui reste toujours trop faible par rapport à l’inflation de 1,5 %, il est nécessaire d’y cumuler une partie de l’enveloppe d’augmentation individuelle sous forme d’un niveau fixe pour atteindre au minimum l’inflation et ainsi assurer le coût de la vie à une grande majorité des salariés. Le mode de fonctionnement mise en place par la Direction est beaucoup trop opaque et ne permet pas aux syndicats de voir comment est répartie l’enveloppe. Ceci qui est très gênant car un syndicat a le devoir d’expliquer aux salariés ce qu’il signe.

Sur les salaires minimums, la Direction applique et ajuste systématiquement depuis l’an dernier les minimums de la convention collective chez CCP grâce aux actions de Force Ouvrière et de sa Fédération. Nous ne verrons donc plus de salaires minimums en dessous des conventions chez CCP.

  • Par rapport aux « chèques vacances », le système CCP, avec ses conditions, appliqué en 2012, doit perdurer tant qu’une solution pour s’aligner sur le calendrier CCE ne sera pas trouvée et acceptée par les salariés et les partenaires sociaux : pas de solution => pas de modification du systéme actuel.

Sur les repos compensateur liés aux heures supplémentaires, Force Ouvrière n’appelle pas au boycott des heures supplémentaires qui rappelons-le ont toujours été sur base du volontariat et qu’à ce jour celui qui est volontaire pour faire les MPA s’engage à faire des heures supplémentaires de par l’organisation des MPA qui n’est sûrement pas la meilleure à ce jour.

 

La fenêtre des NAO reste ouverte, la Direction doit nous revoir vendredi 18 janvier 2013 à 10h00 et nous vous soumettrons ses nouvelles propositions…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article