Publié par CARLOS

Le 19 octobre CCEP nous a informés en réunion extraordinaire sur son nouveau plan social qui va toucher tous les sites français.

 

FORCE OUVRIÈRE a déclaré à l’issue de cette réunion et demandé à inscrire dans le procès-verbal, ceci:

« Le syndicat FO constate que le projet présenté par l’employeur n’est avant tout que l’anticipation de risques potentiels et ne s’inscrit pas dans une nécessité absolue, puisque l’entreprise se porte bien.

En se basant sur l’hypothèse de la non atteinte de la croissance espérée, CCEP sacrifie 128 emplois en proposant par ailleurs une flexibilité accrue et une charge de travail additionnelle, bien que les effectifs soient déjà tendus.

F.O. n’adhère pas à un projet qui dégrade davantage les conditions de travail, qui mettra en difficulté des salariés et leurs familles dans un marché du travail précaire et qui oblige d’autres salariés à des adaptations difficiles »

 

Ce projet visant à maintenir les revenus des investisseurs, se fera au détriment des salariés de l’industriel, de la finance et du technique. Il aura pour les survivants, des conséquences sur l’alourdissement de  leur charge de travail. La création de nouveaux postes exigera des capacités d’adaptation qu’il faudra évaluer. D’expérience, F.O. sait ô combien, ce sera difficile pour tous. En l’état, nous ne pouvons pas dire davantage puisque le détail des modifications ne sera connu que lors du CCE du 21/11 et du CE du 22/11. En attendant, nous sommes à votre écoute pour toute question, en remontant et en diffusant les informations qui nous parviendront.

 

A noter, la mauvaise blague qui accompagne la présentation, un comble de l’hypocrisie, puisque pour se donner bonne conscience, l’employeur met à la disposition des salariés qui le souhaitent, un numéro vert pour une aide psychologique !!  On te tape dessus puis on te donne la pommade…

 

Les élus Force Ouvrière ont affirmé leur indignation face à ce projet et se battront à vos côtés pour que ce plan social infâme, à minima, apporte des garanties conséquentes à tous ceux qui en sont victimes. Nous nous battrons à vos côtés pour que les conditions de travail, les modifications prévues et les exigences de l’employeur ne fassent de notre travail quotidien, une souffrance.

 

Les négociations qui vont démarrer vont inévitablement soulever beaucoup de questions. Nous nous engageons à les remonter, à vous tenir régulièrement informés.

F.O. sera présente lors de ces débats pour défendre l’intérêt de tous les salariés touchés. Toute l’énergie et la détermination nécessaires seront utilisées pour que les conditions et les dispositions qui vont accompagner ce nouveau plan social injuste et non nécessaire, soient obtenues.

 

Dépôt Etablissement Grigny 21 Octobre 2017

Responsable de publication : Carlos Da Silva

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article