Publié par Cyril

PSE, FO VOUS INFORME ET VOUS DÉFEND

Comme nous l’avions prévu dans nos différentes communications ; la DIRECCTE s’est empressée de valider le projet de PSE que lui soumettait Coca-Cola Entreprise. Et ce évidemment au vu de l’accord signé par la CFDT et la CFE/CGC. Force Ouvrière a 2 mois pour déposer un recours auprès du Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise. La direction ne le souhaite pas. Nous entendons utiliser ce moyen de pression pour obtenir satisfaction aux demandes de reclassement interne formulées par les détenteurs des postes supprimés.

Un an et demi après la refonte du droit des licenciements économiques voulue par les signataires de l’ANI du 11 janvier 2013 dans la loi du 14 juin 2013 dite de sécurisation de l’emploi, le projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite loi Macron, fait la navette au parlement.

L’aboutissement que représentera cette loi va faciliter les licenciements économiques et réduire l’obligation des employeurs au reclassement interne. Elle va instaurer un barème indicatif pour l’indemnité accordée aux prud’hommes et donc permettre de budgéter le prix d’un licenciement illicite.

La loi abandonne les salariés. Les vrais syndicats seront la seule digue de protection.

Il n’y a rien de grossier ou de déplacé à tenter de défendre ses intérêts, ne vous laissez pas influencer par le mot « Ouvrier » qui compose notre nom, contactez-nous en toute discrétion et confidentialité vous vous rendrez compte de qui vous défend et qui affecte de le faire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article